Conseils aux allocataires de l’assurance chômage en fin de droits

Category: Les droits 11

Arrivé au terme de droits de chômage, il se peut qu’on ne trouve toujours pas de travail. Toutefois, il ne s’agit pas d’une fatalité, car les personnes se trouvant dans ce genre de situation peuvent jouir d’une prolongation de l’indemnisation du RSA, de l’ASS ou d’autres aides. Quelles sont alors ces rémunérations auxquelles les bénéficiaires de l’ASP ou de l’ARE sont éligibles en fin de droits de chômage ? Quelles sont les options dont disposent les demandeurs d’emploi pour continuer à avoir des revenus lorsque ceux-ci ne bénéficient plus de l’ARE ? Cet article vous propose quelques conseils grâce auxquels vous serez en mesure de rebondir une fois que vous serez en fin de droits de chômage.

Utiliser son compte CPF pour se former en fin de droits de chômage

En suivant une formation, vous pouvez avoir droit à l’AREF que l’on définit par Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi Formation. Ceci, dans deux cas bien précis. Le premier cas concerne le suivi d’une formation PPAE (Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi). Dans le second cas, Pôle emploi finance totalement ou partiellement votre formation pour ce qui est du CPF.

Vous suivez une formation et vous arrivez en fin de droits d’aide au retour à l’emploi (ARE) ? Eh bien, vous pouvez vous tourner vers Pôle emploi et recourir à l’allocation R2F. Celle-ci renvoie à la rémunération relative à la fin de formation qui est octroyée par Pôle emploi.

Si vous désirez utiliser votre CPF pour vous former, voici pour vous 3 exemples de formation qui y sont éligibles et que vous pouvez suivre si vous êtes chômeur.

Réaliser un bilan de compétence avant votre retour à l’activité

En période de chômage, vous avez la possibilité de développer un projet professionnel et de bien le mûrir. En réalisant un bilan de compétence, vous serez en mesure d’analyser et par conséquent de valoriser vos aptitudes tant sur le plan personnel que professionnel. Il existe pour ce faire des centres de formation qui aident les chômeurs à préparer leur avenir professionnel. Formation éligible au CPF, votre bilan de compétence a une durée de 24 H.

Effectuer une démarche VAE pour évoluer dans votre travail

Vous avez envie de procéder à une transition professionnelle ou encore évoluer dans votre travail ? Grâce à la VAE, vous êtes en mesure, par votre expérience, de faire valoir vos différents acquis. La démarche ainsi suivie se sanctionne par l’acquisition d’un diplôme, d’un titre ou une certification professionnelle. Pendant la durée de votre VAE, il est fortement recommandé de recourir à un accompagnement. Des centres de formation offrent également leur aide. Les allocataires peuvent par l’intermédiaire de leur CPF, financer leur VAE.

Suivre une formation à la création ou reprise d’entreprise

Les centres de formation vous proposent de suivre justement une formation en reprise ou en création d’entreprise. Éligible au CPF, cette formation peut vous permettre de bénéficier, en fonction de votre situation, de la prolongation de votre indemnisation. Il faut savoir qu’une telle formation est compatible avec les versements des allocations au chômage. Notons également que le demandeur d’emploi bénéficie de l’ACRE qui est l’Aide à la Création d’Entreprise. Cette dernière est accessible aux bénéficiaires de l’ASS et du RSA.

Bénéficier d’une formation gratuite et rémunérée avec Pôle emploi

Pôle emploi propose aux chômeurs de suivre des formations à la fois gratuites et rémunérées. Ce sont là des formations à distance qui recrutent et celles-ci s’étalent sur 20 secteurs d’activité. Quels sont ces derniers ? Comment les demandeurs d’emploi peuvent-ils parvenir à se former avec Pôle emploi ?

Les secteurs d’activité à distance des formations gratuites et rémunérées

Comme nous l’avons dit précédemment, il existe un certain nombre de secteurs d’activité dans lesquels les demandeurs d’emploi peuvent se former sur des métiers d’avenir et ce, à distance. Il s’agit des métiers du numérique, du commerce, de la comptabilité, de l’éducation et du soin, de la bouche et du bâtiment. Sont aussi incluses les formations à la création d’entreprise et les linguistiques.

Comment trouver les formations Pôle emploi ?

Pour dénicher la bonne formation avec Pôle emploi, le chômeur dispose de plusieurs options. Il peut se rendre sur la plateforme Web de Pôle emploi, plus précisément dans ‘’Trouver ma formation’’. Il peut également aller dans l’Emploi Store, sur ‘’La Bonne formation’’ ou se rendre l’application ‘’Ma formation’’.

Comment bénéficier des aides ?

Lorsque vous arrivez en fin de droits à l’indemnisation au chômage, vous avez 4 différentes aides qui sont mises à votre disposition. Quelles sont alors les différentes conditions d’obtention du Pts, de l’AFD, du RSA ou encore de l’ASS ?

Bénéficier de l’allocation de Solidarité spécifique (ASS)

Cette allocation (ASS) est réservée aux demandeurs d’emploi qui sont arrivés au terme du droit au chômage. Elle est accordée par le Pôle emploi sous conditions d’activité professionnelle antérieure et de ressources. L’estimation de son montant se fait en fonction de votre situation familiale. Le versement de l’ASS se fait sur une durée de 6 mois. Notons qu’elle est renouvelable sous les mêmes conditions. Elle est cumulable avec un salaire sur une période maximale de 3 mois après que vous ayez repris le travail.

L’allocation de fin de droits (AFD)

Vous n’êtes éligible ni à l’ASS, ni au rechargement de vos droits ? Eh bien, si vous vous retrouvez dans cette situation, vous pourrez toujours recourir à l’AFD une fois que vous serez arrivé à la fin de votre droit au chômage. Les conditions de ressources de cette allocation sont les mêmes qu’avec l’ASS. Pôle emploi ne verse pas cette aide qu’une seule fois. L’estimation de son montant équivaut à 27 fois la partie fixe de l’ARE. Plus précisément 12.05 euros dès le 1er novembre 2019. Après calcul, on obtient alors un montant de 325.35 euros. Ce n’est qu’à la fin de l’indemnisation que l’on procède à l’étude de la prolongation de l’AFD.

Bénéficier du revenu de solidarité active (RSA)

Les personnes dépourvues de ressources obtiennent du RSA un minimum de revenus. Les personnes éligibles à cette aide sont les jeunes qui sont actifs, les parents isolés ainsi que les jeunes parents. L’estimation du montant de cette aide se fait en fonction de la composition du foyer. C’est la CAF qui s’occupe du paiement du RSA. Il faut savoir qu’une inscription à Pôle emploi n’est pas une obligation pour bénéficier de cette aide.

Bénéficier de la prime transitoire de solidarité

Vous arrivez en fin de droits d’indemnisation au chômage et vous êtes âgé de moins de 60 ans ? Eh bien, vous devez savoir que tout demandeur d’emploi tout proche de la retraite est éligible à la prime transitoire de Solidarité ou Pts. Pôle Emploi s’occupe du paiement de cette prime. Grâce à cette dernière, vous pourrez percevoir un revenu minimum jusqu’au moment de votre retraite. Son montant s’élève à 300 euros et elle est versée mensuellement. La Pts est compatible avec des revenus tels que l’ASS et le RSA qui sont des revenus de remplacement. Toutefois, cette compatibilité n’existe pas avec le versement de l’allocation : de sécurisation professionnelle, de transition professionnelle, d’aide au retour à l’emploi et celle spécifique de reclassement.

Lorsqu’un chômeur arrive en fin de droits, il doit saisir cette opportunité et penser de ce fait à progresser. Il existe sur le marché des conseillers en gestion de carrière. Ceux-ci peuvent aider dans vos projets de transition professionnelle ou d’évolution. De nombreux chômeurs bénéficient déjà de l’aide de ces conseillers. Et ils bénéficient d’un accompagnement jusqu’à la réalisation de ce dernier. N’hésitez donc pas.

En savoir plus sur l’aide à l’allocataire en fin de droits à Lille

Une fois qu’une personne atteint la fin de son droit à l’indemnisation, elle a la possibilité de se servir de son compte CPF afin de se former. Hormis ceci, il peut également s’en servir pour bénéficier d’une formation à la fois gratuite et rémunérée ou encore jouir d’autres aides telles que l’allocation de fin de droits. Si vous êtes un résidant de la ville de Lille, eh bien, cette aide vous sera versée par Pôle emploi Lille.

Qui peut y avoir accès ?

Vous l’aurez certainement compris, avant de faire la demande de l’aide en fin de droit, il faut que votre profil réponde à quelques critères très bien définis. Ceci est très important. Le premier est qu’il faut obligatoirement que votre assurance chômage arrive à sa fin. De plus, il faut que vous ne soyez pas éligible au rechargement. Ensuite, les ressources dont vous disposez ne doivent pas excéder le plafond fixé. Pour finir, vous n’êtes pas non plus éligible à l’ASS. Il faut alors que tous ces critères soient réunis avant que vous ne puissiez bénéficier de l’aide.

Les démarches à suivre pour bénéficier de l’AFD

La démarche n’a rien de compliqué. Il suffit de suivre toutes les étapes pour bénéficier de son aide. Ainsi, vous recevrez un courrier provenant de Pôle emploi Lille dans lequel vous pourrez lire que vous êtes éligible à l’AFD. Dès lors que vous recevrez ce courrier, il est mis à votre disposition une période de 2 ans afin que vous puissiez procéder à la demande de votre AFD. Notons que cette demande ne se fait de manière physique, elle se fait plutôt en ligne depuis le site de Pôle emploi. L’opération se fait via votre espace personnel sur le site. Si cette méthode ne vous convient pas, vous pouvez toujours envoyer votre demande par mail ou par courrier à votre agence Pôle emploi sis à Lille.

Le plus important, c’est de vous assurer que vous répondez très clairement aux critères afin d’être situé le plus vite possible.

Related Articles