Tout ce qu'il faut savoir sur les préparations accélérées au DSCG

Tout ce qu’il faut savoir sur les préparations accélérées au DSCG

À l’heure où la rentrée universitaire commence à poindre le bout de son nez, les élèves voient se profiler le retour des cours. Dans certains cas, c’est la prépa qui est programmée. Mais contrairement à certains clichés, il est possible d’accélérer cette prépa.

Certains diplômes comme le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion) autorisent ce type de voie express. Cependant, choisir cette alternative exige plusieurs prérequis. Zoom sur les éléments indispensables pour effectuer une prépa accélérée pour son DSCG.

Révisions intensives

Si l’on devait déterminer la principale différence entre une prépa normale et une préparation accélérée pour le DSCG, il y a fort à parier que les révisions intensives arriveraient en tête de liste. Attention, toutefois, à bien être éligible à ce type de préparation.

En effet, il est obligatoire d’être salarié pour y prétendre. Cette formule express de plus de 60 heures reprend toutes les bases de la comptabilité et de la gestion. Pour les élèves qui auraient besoin d’heures supplémentaires, il est possible d’ajouter 24 heures qui seront toutefois consacrées aux études de cas.

Enfin, pour intégrer ce type de cursus, il faut être titulaire d’un master CCA ou diplômé d’une école de commerce…

Des tarifs exclusifs

Afin d’éviter les mauvaises surprises, on ne peut que trop vous orienter vers des écoles reconnues et certifiées. Si le savoir-faire de ces établissements est un vrai gage de confiance, ce sont surtout les outils et les conditions de travail mis à disposition qui font la différence.

Malgré certains clichés, le prix à payer pour ce type de prépa n’est pas forcément exorbitant. Penchez-vous sur les tarifs pratiqués, vous allez vite comprendre que le marché est en plein boom.

Conséquence majeure, les prix sont abordables. Un détail pas si anodin qui pourrait bien en faire réfléchir plus d’un. Surtout en pleine période de crise, où tout un chacun cherche à faire des économies.

A lire également