Comment concevoir une aire de lavage ?

Comment concevoir une aire de lavage ?

Espace destiné au lavage des engins mécaniques motorisés, une aire de lavage doit respecter les consignes spécifiques afin de ne pas contaminer l’environnement. Pour un rendement conséquent, il faut mettre en place des éléments essentiels afin de concevoir une aire de lavage.

Le choix de l’aire de lavage

Protéger l’environnement est primordial. De ce fait, pour la conception d’un espace de lavage, il faut poser les bons gestes. Il sera nécessaire de déterminer la zone géographique de votre aire de lavage. Ce peut être une zone de protection de captage, une zone sensible ou proche d’un cours d’eau.

Il faudra aussi déterminer à l’avance les dimensions des engins dont vous aurez à faire l’entretien.

Vous devriez définir les volumes d’eau et d’effluents phytosanitaires qui seront utilisés par jour de travail. Cette liste des dispositifs n’étant pas exhaustive, vous pouvez vous faire accompagner par HP Concept, expert de la maintenance d’aires de lavage

L’équipement de l’aire de lavage 

Une aire de lavage doit automatiquement être un endroit restreint de tout contact avec la population. À cause des composés chimiques qui constituent les produits de nettoyages, le circuit d’approvisionnement en eau doit être protégé et constamment surveillé.

Il faut donc en plus de la cuve principale, prévoir deux ou trois autres cuves d’eau supplémentaires. La présence des cuves additionnelles, permettra d’éviter les débordements d’eau. Pour maximiser l’évacuation des déchets, votre aire de lavage doit non seulement être située sur une pente, mais aussi être équipée d’un système de séparation des différentes eaux usées.

De manière générale, les débris organiques comme les feuilles mortes ou la terre doivent avoir une sortie différente de celle des liquides. Ce système permettra d’éviter de bourrer les tuyaux d’écoulement.

Sur les conseils d’un expert, vous pouvez prévoir plusieurs crevasses pour les canalisations. Ces cavités permettront d’acheminer les effluents phytosanitaires, les eaux de lavage et les eaux de pluie dans des lieux spécifiques.

A lire également